Épisode 34
12-04-23
96:11 min
︎
Apple Podcasts
Google Podcasts
Épisode 34 ~ Naviguer les terrains vagues avec Carole Lévesque

Dans cet épisode, Emile et Guillaume discutent avec Carole Lévesque, directrice de l’École de Design de l’UQAM et co-fondatrice du Bureau d’étude de pratiques indisciplinées (bé pi).

Originaire de la ville de la fameuse rue principale des Colocs (Normandin), Carole a étudié en architecture et en design. Après une maîtrise pratique en architecture réalisée à Vancouver, elle s’installe à New York pour travailler pour l’agence Datum Zero.

C’est le rythme effréné de la pratique, l’envie de prendre son temps, de réfléchir les choses avec et en dehors du projet qui la pousse à s’inscrire au doctorat en aménagement à l’Université de Montréal dans une démarche de recherche-création. Au terme de son doctorat, elle va enseigner à Beyrouth pour ensuite revenir à Montréal à l’École de Design.

D’entrée de jeu, il est question de l’articulation entre la théorie et la pratique. De son point de vue, le projet architectural doit s’ancrer dans une conversation plus large, théorique, pour ensuite en élargir le cadre. La mise en forme du projet permet ainsi de mettre à l’épreuve des idées.Il est aussi question de l’architecture temporaire comme dispositif d’intervention et de réflexion sur la ville et de ces terrains vagues aux frontières des mers urbaines…

Dans sa démarche, Carole utilise la marche pour observer et documenter la logique des espaces traversés, pour capter les façons d’habiter la ville. Photos, enregistrements, observations qui se traduisent ensuite en texte, en dessin, en propositions architecturales.

Dans son travail sur les terrains vagues montréalais, Carole a ainsi parcouru plusieurs fois l’île de Montréal dans toute sa largeur. L’exposition intitulée « La précision du vague » a notamment permis de partager la riche documentation produite à partir de la visite de ces espaces ambigus : herbier, dessins, relevés photographiques, cartes typologiques.

Pour Carole, le dessin et la marche sont des moyens d’interroger la notion d’échelle, l’expérience du proche et du loin, et de poser le terrain vague comme un objet dense, complexe, mais avec lequel on entretient un rapport ambigu.

Au fond, l’épisode au complet porte sur la question de l’entre-deux : entre travail administratif et création, pratique architecturale et théorie, démarche inductive et déductive, texte et dessin, ou encore vague et précis s’ouvrent ainsi des territoires qui méritent amplement d’être naviguer.

Petit babillard pour suivre le travail de Carole : 

Bureau d’étude de pratiques indisciplinées, co-fondé avec Thomas-Bernard Kenniff : https://www.be-pi.ca/press

Un ouvrage à paraître cet hiver, avec Thomas-Bernard Kenniff : in Drawing : time, dialogue, materiality and investigation

En septembre prochain, aura lieu le Colloque international du 50e anniversaire de l’École de design de l’UQAM, MUTATIONS : Où va le design ? dont l’appel à communications est en cours : https://design.uqam.ca/nouvelles/mutations-ou-va-le-design-3/





Crédit photo : Guillaume Ethier et David Negrete, 2023.









Cadre bâti

Un podcast sur la ville

À propos

︎︎︎ Bio de l’équipe

Ce podcast est un espace de réflexion et d’approfondissement sur différents sujets liés à la ville et aux phénomènes urbains. Sans se limiter à la culture matérielle, le titre — Cadre bâti — est une invitation à recadrer la réflexion sur l’urbain à toutes les échelles.

Autour des micros, des sacs de chips et des verres colorés, vous retrouverez Guillaume Ethier, Emile Forest et Maude Cournoyer-Gendron.
Crédits

Cadre bâti reçoit le soutien financier du réseau Villes Régions Monde et de l’UQAM. 

La réalisation et la mise en ondes du podcast sont de Maude Cournoyer-Gendron. 

Le montage et les photographies sont de David Negrete-Carranza.

L’indicatif sonore est extrait de « Nouvelle joie nouvelle » interprété par feu doux, une musique de Christophe Lamarche-Ledoux et Stéphane Lafleur, avec l’aimable collaboration de Bravo musique

Graphisme : Dominique Ethier

Les épisodes sont enregistrés à Microclimat architecture et à l’Espace Ville Autrement.